Rappel produit
  • Bougies chauffe-plat LED rechargeables de ProMedia en raison d'un risque d'incendie.
En savoir plus »
Information
  • ALDI vous avertit - faux bons à valoir et faux concours
En savoir plus »
weinwelt_header_weinratgeber.jpg

La qualité du produit, des conseils œnologiques appropriés ainsi qu'un maniement professionnel assurent la qualité gustative du vin et du vin effervescent. Découvrez notre credo et nos exigences en matière de qualité, et approfondissez vos connaissances en parcourant notre petit Guide du Vin.

 

Qualité

Le vin est un produit naturel, susceptible de varier d'une vendange à l'autre en fonction de la nature du sol, du climat et du rayonnement solaire. Il exige un savoir-faire professionnel élevé et une gestion qualité standardisée afin que nous puissions offrir à nos clientes et clients des vins d'une qualité persistante. Pour notre contrôle qualité, nous bénéficions du conseil de professionnels du vin ainsi que de deux sommeliers. Ces analyses sont effectuées sous forme de dégustation aveugle. Ce n'est qu'après avoir reçu le feu vert de la part de nos experts que nous mettons un vin en vente.

Contrôle de la qualité sensorielle

Des dégustations et évaluations approfondies de notre offre en vins ALDI font évidemment aussi partie de notre credo de qualité : chaque vin de notre assortiment standard et promotion est régulièrement dégusté et contrôlé pour voir s'il respecte les critères de qualité spécifiques d'ALDI. En outre, des contrôles sensoriels de vins ont également lieu avant l'achat et avant la distribution dans nos filiales et dépôts. Si un vin ne devait pas répondre à nos critères de qualité très stricts, nous ne le vendrons pas à nos clients.

En dehors de ces contrôles de la qualité sensorielle, tous les vins sont bien entendu aussi soumis à des contrôles analytiques par des laboratoires indépendants homologués. Ainsi, nous pouvons assurer en permanence la qualité pointue de nos vins et leur capacité à être commercialisés.

Nous sommes heureux que le travail de notre gestion qualité ait également été confirmé ces dernières années par des tiers indépendants: nos vins et vins effervescents reçoivent régulièrement dans des revues destinées aux consommateurs des notes allant de "Bien" à "Très Bien".

Certificats et labels de qualité

En sus des contrôles qualité intensifs susmentionnés, effectués à notre demande par des instituts de contrôle homologués, un grand nombre de nos vins disposent de certificats et de labels de qualité, que nous vous indiquons à chaque fois après la description du produit. Mais que signifient exactement ces labels de qualité et certificats ?

A cet effet, nous avons réuni pour vous les explications détaillées suivantes:

Berliner Wein Trophy
Depuis 1996, un jury international couronne chaque année à Berlin les meilleurs vins du monde entier. Depuis 2003, les vins et vins effervescents présentés sont évalués sur base des critères de l'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV) au travers d'une dégustation aveugle. Ce procédé assure une comparabilité internationale avec d'autres concours viticoles. Par ailleurs, l'administration fédérale du contrôle du vin à Berlin surveille l'ensemble de la dégustation. Les meilleurs vins sont récompensés par des médailles "Grosses Berliner Gold", "Berliner Gold" et "Berliner Silber".
Logo bio de l'UE
Le logo bio de l'UE, conformément aux directives sévères de l'Union européenne, identifie uniquement des denrées alimentaires provenant au moins à 95% de la viticulture biologique contrôlée. Un vin bio est, entre autres, exempt de génie génétique, d'arômes ou de colorants artificiels, et ne doit pas être traité avec des produits phytosanitaires synthétiques. Les exploitations viticoles certifiées sont contrôlées chaque année par des experts indépendants.
Appellation d'Origine Contrôlée (AOC)
Le label de qualité Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) indique l'origine contrôlée de produits agricoles de France et de Suisse. Les produits doivent, entre autres, être fabriqués de façon traditionnelle et les ingrédients provenir d'une région géographique spécifique. La fabrication, la maturation et la transformation de la denrée alimentaire doivent également avoir lieu dans cette région. Le label de qualité est essentiellement attribué dans le cas du vin et du champagne, du fromage et du beurre, de la charcuterie, de l'huile d'olive et des spiritueux. Le respect des directives AOC fait l'objet de contrôles très sévères. Nos vins certifiés AOC sont identifiés, entre autres, par un label figurant sur l'étiquette.
DOC/DOCG
Ce label de qualité identifie des denrées alimentaires italiennes de grande qualité, telles que le fromage (Parmesan, Pecorino), des huiles et des vinaigres, de même que du vin. L'appellation DOC correspond à « Denominazione di Origine Controllata » (origine contrôlée), DOCG à « Denominazione di Origine Controllata e Garantita » (origine contrôlée et qualité garantie). Le label de qualité pour denrées alimentaires italiennes a été introduit en 1963 d'après l'exemple du label français AOC. Les produits sont soumis à un contrôle étatique particulier. Ainsi, ils doivent par exemple être mis en bouteille ou fabriqués dans la région de production indiquée, et présenter certaines qualités sensorielles.

Dans le cas du vin, DOC signifie qu'il s'agit d'un vin de qualité. DOCG est le label correspondant au niveau de qualité le plus élevé et désigne donc un vin de très grande qualité. Nos clientes et clients trouveront le label de qualité sous forme de collerette au cou de la bouteille de nos vins italiens.

Petit Guide du Vin

Teneur en alcool

La teneur en alcool dans le vin nait durant le processus de fermentation : grâce à des cultures de levures naturelles, le sucre (glucose et fructose) dans le moût de raisin ou dans la vendange foulée est transformé en alcool et en gaz carbonique. Le gaz carbonique s'évapore, l'alcool reste dans le vin. Plus il y a de sucre qui fermente, plus la teneur en alcool est élevée. Les vins aimables et demi-secs ont donc généralement une teneur en alcool plus faible que les vins secs. Dans le cas du vin, le teneur en alcool obtenue se situe en principe entre 9 et 14 pour cent.

La science des arômes

Le plein arôme d'un vin se forme sur la base d'une interaction complexe entre de nombreuses nuances gustatives et olfactives. Un être humain peut détecter et identifier jusqu'à 400 parfums différents. Ensemble avec les papilles gustatives, qui peuvent reconnaître le sucré, le salé, l'acidité et des substances amères, cela crée une impression sensorielle complexe.

La diversité gustative d'un vin et son bouquet aromatique (nez) sont obtenus grâce au cépage utilisé et à la qualité de celui-ci, au climat régnant durant la culture, à l'emplacement du vignoble, au millésime et aux vendanges, au traitement (pressage, fermentation), au stockage et au vieillissement consécutif.

Les professionnels du vin différencient essentiellement entre les arômes primaires, secondaires et tertiaires : les arômes primaires dépendent du cépage, de la qualité et du goût des raisins, ainsi que des conditions de culture. Les arômes secondaires naissent lors du processus de fermentation alcoolique : ici, les levures et les ferments lactiques influencent le goût et l'arôme du vin. Ensuite, lors du stockage et vieillissement du vin, par exemple dans des fûts (en bois) ainsi qu'en bouteille, nait la troisième catégorie d'arômes : les tertiaires. La maturation du vin, p.ex. dans de petites barriques françaises en chêne, peut durer plusieurs années pour certains vins rouges. C'est alors que se développent des arômes épicés, au goût de fumée, comme des arômes de torréfaction, de tabac ou de bois de cèdre, mais aussi des nuances gustatives telles que le caramel ou la vanille. En fait, ce sont des barriques neuves qui donneront le plus de substances gustatives à leur contenu. Cette vérité est utilisée par des maîtres de chai expérimentés pour la composition de leurs cuvées, entre autres pour parfaire l'arôme du vin.

Décantation

On appelle décantation le transvasement de vin rouge et, en partie, de vin blanc dans une carafe. Le vin doit rester pendant quelque temps stocké debout avant sa consommation, afin que les substances résiduelles et les sédiments (colorants et tanins) puissent se tasser au fond. Ensuite, lors de la décantation, il s'agit de retirer le bouchon avec précaution et veiller à ce que le dépôt reste dans la bouteille et ne soit pas transvasé dans la carafe. Une fois le vin transvasé, il faut le laisser respirer au moins deux à trois heures dans la carafe. Ce n'est qu'ainsi qu'il pourra développer, au contact avec l'oxygène, la plénitude de son bouquet et de son arôme.

Stockage

Tout un chacun est en mesure de stocker convenablement son vin. Certes, le vin est fragile en ce qui concerne les variations de température, la lumière ou l'humidité. Mais si vous respectez quelques règles de base, vous pourrez conserver vos meilleures bouteilles des années durant. Tout d'abord, il faut veiller à une température ambiante constante entre 8 et 12 °C et une très faible incidence de lumière. Le local doit être sec et protégé. Dans le cas de vins avec bouchon en liège, le local doit présenter un degré d'humidité d'au moins 60-70% pour éviter autant que possible le dessèchement du bouchon. Lors du stockage, il faut également veiller à ce que le contenu de la bouteille reste en contact avec le bouchon, car ceci contribue aussi à éviter le dessèchement.

Température de dégustation

Les vins développent leur plein arôme lorsqu'ils sont servis à la température de dégustation idéale. En fonction du type de vin et de sa couleur, cette température est susceptible de varier fortement. En principe, le vin rouge est servi à une température plus élevée, tandis qu'un vin blanc se sert frais. Le conseil voulant qu'un vin rouge devrait être servi à température ambiante remonte à une époque où il n'y avait pas de chauffage central. De nos jours, la température des pièces est généralement trop élevée et le vin serait dès lors servi chaud. La température de dégustation idéale pour le vin rouge se situe aux alentours de 18 °C.

Les vins blancs et rosés devraient être retirés du réfrigérateur peu avant de les servir. Dans leur cas, la température de dégustation idéale se situe entre 8 et 12 °C.

Les vins effervescents tels que Prosecco, mousseux, Sekt ou Champagne devraient être servis un peu plus frais. C'est entre 5 et 8 °C que leur bouquet, leurs arômes et les bulles pourront se développer le mieux.